entretiens de bichat

programme :  http://www.psychomot.ups-tlse.fr/Bichat2013.pdf

Les Entretiens de Bichat de Psychomotricité 2013 se dérouleront le
samedi 28 septembre, au Palais des Congrès de Paris
sous la présidence du Professeur Jacques Corraze et de Jean-Michel Albaret, Enseignant-Chercheur et Directeur
de lʼInstitut de Formation en Psychomotricité, Université de Toulouse.
« Le diagnostic en psychomotricité »
Lors de la détermination dʼun diagnostic, il convient tout dʼabord de différencier ce qui assoit notre connaissance,
cʼest-à-dire ce qui favorise notre analyse et nous permet de définir la nature du trouble, au sein de lʼensemble des
informations apportées par les différents protagonistes. Il faut ensuite définir précisément le phénomène en
présence avant dʼen chercher les causes. Le diagnostic est ce qui rend compte avec une certaine probabilité des
faits observés. Les faits observés résultent de leur appartenance à une catégorie, dʼun concept qui est le
diagnostic à partir duquel on peut les déduire. Une fois posé, le diagnostic permet de mettre en route le
traitement adéquat, spécifique.
Lʼorigine des informations est multiple. Une partie de celles-ci préexiste à la consultation, il sʼagit des symptômes
dʼappel qui justifient cette dernière, des observations relevées par la famille, lʼécole, lʼinstitution ou encore les
pairs. Lors de la consultation, elles seront fournies par lʼentretien avec les parents, lʼécoute de lʼenfant tant dans
les expressions verbales que non verbales de son malaise. La sémiologie sera également enrichie par lʼexamen
clinique qui recherchera les associations symptomatiques et orientera les examens paracliniques. Le clinicien doit
donc être formé à la recherche sémiologique et aux modèles théoriques sous-jacents pour apporter un point de
vue pertinent. Le diagnostic sʼappuie dʼabord sur les symptômes reconnus comme tels, puis sur leur agrégation
en groupes morbides et soulève enfin la question de la comorbidité ou de la cooccurrence de ceux-ci. Les
hypothèses diagnostiques réalisées par les différents professionnels sont alors confrontées et les incohérences
éventuelles étudiées en sʼinterrogeant sur la fiabilité des informations et la nature circonstancielle des troubles.
Les interventions se centreront sur et illustreront lʼimportance dʼune sémiologie précise et actuelle, lʼarticulation
entre démarche clinique et examens paracliniques, lʼadaptation de la démarche diagnostique aux grandes
catégories de troubles psychomoteurs, la place des différents intervenants dans la détermination dʼun diagnostic
psychomoteur.

palais des congrès paris

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×